Le syndicat UNSA DOUANES condamne avec la plus grande fermeté les faits, d’une gravité sans précédent, qui se sont produits le week-end dernier à Tremblay-en-France contre le domicile d’un agent des douanes.

Un agent a eu la stupeur de constater sur le mur du balcon de son appartement, juxtaposant une chambre pour enfant, une trentaine d’impacts de projectiles d'un calibre indéterminé.

Le syndicat UNSA DOUANES dénonce un acte d’intimidation qui, s’il constitue a minima une atteinte aux biens, sonne comme la promesse d’une atteinte aux personnes.

Trop c’est trop !!!

Cet acte fait suite à une (trop) longue série d’agressions successives, dont la gravité augmente à chaque fois, totalement connues de tous les acteurs des logements douaniers de cette ville et du Parquet compétent.

L’escalade inadmissible de la violence et des menaces en raison de la qualité professionnelle supposée d'un agent est préoccupante.

Elle pose la question de la sécurité, en service et hors service, des agents des administrations régaliennes, qu'ils soient douaniers, policiers, gendarmes ou autres.

Le syndicat UNSA DOUANES souhaite que tous les moyens soient mis en oeuvre pour élucider ces faits et que des mesures supplémentaires de sécurisation des personnes et des lieux privés concernés soient prises.

Nous porterons ce débat à la prochaine réunion Masse pour que les logements proposés aux douaniers leur permettent de vivre sereinement dans un cadre adapté.

Tracts