Cette réunion débute par l’annonce de l’ordre du jour : Les ressources humaines, l’activité douanière.

Ressources humaines

*Présents-malades

Les derniers chiffres (au 24/03/2020) : 2593 agents présents dans les services

Nombre de quatorzaine : 847 agents et nombre de malades: 202 agents.

À ce jour, difficulté pour faire la différence entre les agents en A.S.A ou en télétravail. Pour l’instant, seule la distinction entre les agents en présentiel dans les services et les agents en télétravail est effectuée; ces données devraient être plus précises d’ici quelques jours.

Concernant le modus operandi de «sortie de quatorzaine» une fiche est actuellement en préparation au SG (Secrétariat Général) de Bercy est sera diffusée à réception. Il a été demandé d’effectuer une différenciation dans la publication des chiffres entre le nombre d’agents malades exerçant en surveillance et ceux exerçant en AG/CO.

Lorsqu’un agent est malade, il doit procéder à l’information de sa hiérarchie directe le plus tôt possible. Le médecin de prévention sera informé afin que la procédure de mise en quatorzaine soit mise en place.

SUPPRESSION DU JOUR DE CARENCE : la loi ne prévoit pas de rétroactivité. Toutefois, en cette situation exceptionnelle, la question a été posée au SG de Bercy.

Encore une fois, au principe d'équité, l'UNSA Douanes estime cette réciprocité obligatoire.

Devant la plus que probable prolongation du confinement, une réflexion «de bon sens» doit être menée sur le dispositif des gardes d’enfant et autres autorisations d’absence.

Concernant les ASA, les textes prévoient en général une perte d’un jour de RTT tous les 11 jours d’ASA. L'application de cette règle attend confirmation. Quant à un éventuel retrait des Congés annuels, il n’existe toujours pas de réponse du SG de Bercy à ce jour.

Activité en surveillance

*Aéromaritime

DNGCD Métropole : à ce jour une sortie par semaine et par façade maritime.

DNGCD Antilles : réquisition préfectorale. Les équipages étant en formats réduits, les sorties devront être effectuées lorsque les conditions de sécurisation des agents sont optimales.

*Surveillance

Un rappel va être effectué aux Directions Interrégionales concernant certains dysfonctionnements constatés (nombre d’agents par véhicule supérieur aux préconisations du médecin de prévention, etc.).

Vous trouverez ci-dessous le numéro du soutien psychologique :

Numéro vert soutien psychologique individualisé par téléphone : 08 00 87 09 44 - (24h/24,7j/7)

N’hésitez pas à faire remonter les dysfonctionnements que vous constatez dans vos services à : unsadouanes@gmail.com

Prenez soin de vous et de vos proches

Tracts