Ce soir s’est tenu le second entretien téléphonique entre l’administration et les OS.

Dans la journée, nous avons senti un grand flottement et une certaine disparité entre DI/DR sur les consignes distribuées aux agents. Cette réunion est l’occasion de soulever les nombreux problèmes.

Avant de commencer, la Directrice Générale a fait un point Ressources humaines :

  • les AEA pour garde d'enfant représentent 20-30% des effectifs,
  • inquiétude avec une hausse de cas suspicieux en "quatorzaine",
  • il a été rapporté que dans certains bureaux ou directions, le taux de présence des agents était de 70 %, ce qui est beaucoup trop par rapport aux annonces du Président de la République la veille.

Cette réunion fut l’occasion d’affiner l’objet des débats entamés hier et des éventuelles répercussions sur les missions de la Douane suite aux annonces du Président de la République.

Le Ministre des Comptes Publics a voulu que la mission Lutte Contre la Fraude rentre dans le cadre des missions essentielles. Hier ce sujet a été abordé avec les Directeurs Interrégionaux longuement.

La mission L.C.F. sera assurée par les brigades sur un flux de marchandises, en s’axant surtout sur le fret transporté par camions et camionnettes. Mais cette mission ne sera assurée que si les agents sont équipés en matériel de protection.

Une note aux directeurs est en cours d’élaboration concernant le contrôle aux frontières (missions PPF et PPA).

Concernant les missions aéromaritimes, du fait de contraintes inhérentes, la mission Frontex dans laquelle était engagée un patrouilleur est abandonnée. Mais les autres missions « DNGCD » sont maintenues.

Pour les missions assurées par les bureaux de douanes, pas de changement depuis hier.

Le médecin de prévention du ministère va faire diffuser, en appui de la note de l’administration à destination des agents sur les contrôles, ses préconisations et conduites à tenir. Elles seront opposables aux ordres reçus s'ils mettent en danger les agents.

Une question a été posée, sur une éventuelle réquisition de services des Douanes, en appui des services Police et Gendarmerie. La Directrice Générale rapporte que le Ministre n’a pas été sollicité en ce sens et que, pour l’heure, il n'en est pas question. Toutefois, avec une crise sanitaire qui empire de jour en jour, cela pourrait être d'actualité à l'avenir.

Concernant le réapprovisionnement en matériel de protection, notamment en masque, la Directrice Générale annonce que c’est en cours, et que les opérations de dédouanement seront justement facilitées afin de limiter le temps d’attente.

À destination des agents, un flash-info leur sera adressé pour établir un point sur la situation (missions, contrôles et préconisations du médecin de prévention).

contact : unsadouanes@gmail.com

Tracts