Quatrième entretien téléphonique entre l’administration et les OS.

1.Le contrôle aux frontières extérieures
la circulaire du 1er ministre est sortie, reste des modalités à déterminer avec des partenaires institutionnels comme la DGPAF, d’ici ce soir.
Une mention dans ce texte portera « sur la situation des sujets britanniques qui sera revue rapidement », puisque c’est la circulation libre des citoyens de l’Union Européenne et ceux de l’espace SCHENGEN.
Pour les PPA, la circulaire va préciser que la situation d’octobre 2019 perdure, et vu la crise sanitaire, rétablissement des contrôles avec l’Allemagne, Espagne, Suisse. Alternance des présences sur les PPA notamment avec l’Espagne. Pas de restrictions à la sortie du territoire. Pour l’Italie, la police tient déjà le PPA.

2.Adaptations missions LCF.
La note est en train d’être établie, avec des cas types. Pour rappel, la mission LCF doit se faire : s’il y a les effectifs, s’il y a une liaison avec le parquet et si les préconisations du médecin prévention sont réunies !
Avant toutes choses rappelons : « pas de masques pas de missions de LCF. ». Il faut être fermes pour vous prémunir…

Dans le cas où la Douane a un renseignement ou bien un hit LAPI, les agents y vont.
À ce jour, ce qui a été validé par la médecine de prévention du ministère :
En cas de contrôle, sortir du véhicule : les occupants un par un, une palpation qui doit se passer derrière la personne.
Si mise en retenue douanière ou déplacement avec un infracteur, on rentre dans la voiture avec l’infracteur menotté et porteur d’un masque, et installé derrière le chauffeur, et le collègue à côté.
Nous voulons marteler une nouvelle fois ce message pas de moyens de protections pas de contrôles.

3. L’Aéromaritime
Il y a un ordre de continuer les missions en mer, le principe d’une mission hebdomadaire à la mer sur une journée et par façade. La composante des navires se fera selon le bon sens.
Les interlocuteurs maritimes sont au courant que la composante Douane maritime est en mode dégradé.
Pour la composante aérienne, une doctrine d’emploi est en cours d’élaboration.

4. Sujet RH
Rappel que la décision de mise en quatorzaine revient au médecin de prévention. La Direction Générale travail sur l’identification des cas contact, cercle familial, cercle de travail.
Le droit de retrait, il n’y a pas matière, pas de danger grave et imminent, ce qu’aurait tranché la Secrétaire Générale de BERCY.
Pour nous, les agents s’ils n’exercent pas leur droit de retrait si l’avis du médecin n’est pas respecté (matériel de protection absent) ils ne doivent absolument pas faire le contrôle ».

Les agents paris spéciaux, et mobiles, la direction générale a répondu aux organisations syndicales hier par courriel « nous vous confirmons que ces derniers dès lors qu'ils sont toujours en mission, les modalités financières dont ils bénéficient habituellement seront maintenues. »
Nous avons demandé à la Direction Générale d’établir un point sur le nombre d’agent malades ou en quatorzaine et d’une cartographie.

5. Questions diverses
Le nettoyage des locaux, dans certains endroits, il n’y a plus de ménage de fait.
La Direction Générale demande aux services locaux de faire remonter, les difficultés.
Approvisionnement de matériel, un état est en cours.

Bref ça avance à tout petits pas… et sans rapport avec l'avancée et la propagation du virus qui elle ne cesse d’accélérer.

Tracts