Depuis plusieurs mois, les annonces du gouvernement se multiplient afin de dramatiser la situation et noyer les salariés dans un flot d'information continu et contradictoire. Toutefois, les grands axes de son projet pour les douaniers sont connus et prévoient notamment :

  • la mise en place d'un régime universel à points, soit la fin du calcul de la pension sur les 6 derniers mois ;
  • la fin des années de bonification et la création de compensations selon le poste occupé (débat « missionnel ») ;
  • la fin d'une logique statutaire au profit d'une notion de dangerosité des fonctions ouvrant droit à bonifications ;
  • de passer de 17 à 27 ans de service actif pour bénéficier de ces bonifications.

L'UNSA Douanes, suite à son courrier du 11 octobre adressé au Haut Commissaire aux retraites,
relatifs aux modalités et impacts de ce projet pour les agents des douanes, sera reçue dans le cadre
d'une audience intersyndicale par JP. Delevoye ce mercredi 4 décembre.

Ce sera l'occasion pour nos représentants de réaffirmer que notre organisation syndicale est :

  • contre un système par points qui ne peut pas garantir une pension sans variation à la baisse ;
  • contre un allongement de la durée effective pour les agents en service actif, passant de 17 ans à 27 ans selon le souhait du gouvernement ;
  • contre la perte de la bonification du « 1/5ème » et la différenciation des missions ;

Mais l'UNSA Douanes est également une force de propositions. Dans le cadre de cette réforme à venir, nous revendiquons :

  • l'intégration de l’ensemble des primes et des indemnités dans le calcul de la pension ;
  • la prise en compte de la pénibilité pour les agents des opérations commerciales en poste à ROISSY Nuit, et pour tous les futurs bureaux OP/CO qui pourraient être ouverts de nuit à l'avenir (Calais et Dunkerque pour le Brexit pour exemple) ;
  • la portabilité intégrale des droits acquis pour la bonification dans une autre administration ;
  • le maintien du départ anticipé avec une véritable bonification de 1 an tous les 5 ans, sans plafonnement dans la durée, exemple : 35 ans de service actif doivent octroyer 7 ans de bonification ;
  • aucune dégressivité de bonification passé un âge donné (à partir de 57 ans actuellement) ;
  • la revalorisation des pensions sur l’évolution indiciaire des salaires ;
  • une réflexion sur la gestion des fins de carrière pour tous les agents en activité sur des postes pénibles ou dangereux ;
  • la prise en compte de la pénibilité au prorata des temps de service actif effectués.

L'UNSA Douanes appelle l'ensemble des personnels à manifester le 5 décembrepour obtenir une réforme juste et prenant en compte les métiers difficiles.
 

Tracts