RETRAITES : grèves et manifestations du 17 décembre 2019

 

MARDI NOIR A LA DGDDI !

Le gouvernement s'est décidé ce mercredi 11 décembre, à présenter son projet de réforme des retraites. Hormis quelques mesures compensatrices notamment pour les interruptions de carrière, ce projet représente globalement une remise en cause du système solidaire actuellement en place. Pour les agents de la DGDDI, il est même pire que ce qui s'était murmuré jusqu'à présent, à savoir :

  • Passage de l'âge de départ à la retraite à taux plein de 62 à 64 ans pour tous, dès 2022 ;

  • toujours aucune garantie sur le niveau des pensions après 2025 ;

  • l'intégration de toutes les primes dans le décompte de la retraite n'est absolument pas garantie ;

  • l'accès au compte pénibilité offrira au maximum 2 ans de bonification, soit aucun départ avant 62 ans.

  • la prise en compte de la dangerosité de nos métiers n'est toujours pas clarifiée ;

  • les agents de la Surveillance ne seront pas considérés au même titre que les pompiers, gendarmes ou policiers ;

Des avancées insuffisantes, une ligne rouge inacceptable

Le gouvernement profite de cette annonce pour mélanger une réforme systémique avec des mesures d’équilibre financier, une manœuvre grossière et inacceptable ! La mise en place d’un âge pivot à 64 ans en 2027 avec une montée en charge dès 2022 est pour l’UNSA une ligne rouge.

Nous maintenons notre pression auprès de nos dirigeants afin obtenir de nouveaux acquis ou de nouvelles garanties. L'UNSA Douanes est également une force de propositions. Dans le cadre de cette réforme, nous continuons de revendiquer :

  • l'intégration de l’ensemble des primes dans le calcul de la pension ;

  • la prise en compte de la pénibilité pour les agents des opérations commerciales en poste à ROISSY Nuit, et pour tous les futurs bureaux OP/CO qui pourraient être ouverts de nuit à l'avenir (Calais et Dunkerque pour le Brexit pour exemple) ;

  • le maintien du départ anticipé avec une véritable bonification de 1 an tous les 5ans, sans plafonnement dans la durée, exemple : 35 ans de service actif doivent octroyer 7 ans de bonification.

  • aucune dégressivité de bonification passé un âge donné (à partir de 60 ans actuellement) ;

  • la portabilité des droits acquis pour la bonification dans une autre administration ;

  • la revalorisation de toutes les pensions sur l’évolution indiciaire des salaires ;

  • une réflexion sur la gestion des fins de carrière pour tous les agents en activité sur des postes pénibles ou dangereux ;

L'UNSA douanes appelle l'ensemble des personnels à manifester pour acquérir une vraie reconnaissance et obtenir une réforme juste, prenant en compte les métiers difficiles.

 

Tous en grève le mardi 17 décembre !

Tracts