Ce jour, c’est tenu la troisième réunion concernant les équipements de protection individuelle (EPI).

En préambule, la Présidente du groupe de travail a fait un rappel des mesures évoquées au cours du 2ème GT (entérinées par le dernier CTR en format CHSCT), à savoir :

  • Essai d’un nouveau gilet porte plaques (dont le poids est divisé par 2).

  • Expérimentation de nouveaux moyens adaptés au transport du HK dans les véhicules de service.

  • Test d’un nouveau modèle de ceinturon (type « cordura »).

  • Recherche d’un nouveau design pour le gilet tactique fluo (changement de disposition et format de poches, etc.)

  • Dotation individuelle de couteaux de service.

  • Expérimentation d’un nouveau gilet tactique porte plaques (Type MOLLE).

Une nouvelle fois l’UNSA Douanes se félicite de ces avancées pour les agents.

Cependant, nous espérons que toutes les expérimentations qui feront l’objet d’un retour positif des brigades seront suivies d’une dotation élargie à l’ensemble de la surveillance.

Des réflexions plus approfondies vont avoir lieu à la DG sur :

  • La mise en place d’un système pour permettre le maintient d’une bonne condition physique des agents de la surveillance.

  • Une réflexion sur conditions de stockage des gilets pare-balles.

  • Les dispositions d’accès aux étuis de cuisse.

Ensuite, les ergonomes du ministère nous ont présenté la fin de leur étude (analyse entre le travail prescrit et le travail réel) qu’ils ont réalisé dans des brigades en zones climatiques extrêmes (Cayenne et Bourg Madame).

Les résultats de cette dernière phase d’étude démontrent une nouvelle fois qu’il existe de vrais problèmes d’utilisation au quotidien dans les services de certains équipements fournis par l’administration (gilet pare balles lourds, ceinturons, étuis de matraque non-orientable, etc.).

Les ergonomes ont proposé diverses solutions pour résoudre ces dysfonctionnements dont la faisabilité sera analysée par la Direction Générale.

L’UNSA Douanes demande que les gilets tactiques (qui sont maintenant en dotation individuelle) puissent être intégrés au nouveau carnet à points qui doit voir le jour en 2020. Pour l’instant, cette incorporation au carnet à points n’est pas envisagée.

Comme suite à l’accord signé en mai dernier par toutes les OS, nous serons en mesure de participer aux prochains comités de suivi, pour améliorer au maximum la qualité des équipements de la surveillance et défendre au mieux vos intérêts.
 

Enfin, l’UNSA Douanes a insisté auprès de la présidente pour qu’il y ait aussi un GT dédié aux moyens de communications, ce qu’elle a accepté.

Pour nous, c’est une question primordiale pour la sécurité et pour de bonnes conditions de travail.

Prochaine réunion prévu en janvier 2020.
 

Les représentants UNSA Douanes :

Romain SIMEON et Malko HIBON

GT/CTR