Réunion d’information sur la crise sanitaire à la DNGCD
séance du Jeudi 05 novembre
Compte rendu

Prise de contact avec le nouveau Directeur National de la DNGCD : Monsieur Ronan BOILLOT.

Du fait de la crise sanitaire, le premier dialogue social avec Monsieur Boillot se fait en audio.
Le Directeur National veut que le débat soit pragmatique, le plus franc avec les représentants syndicaux afin que les missions DNGCD aboutissent au mieux.

Il se veut rassurant et affirme que c’est un honneur pour lui de diriger la DNGCD avec des Agents de très grande qualité.

L’UNSA est sensible à cet esprit de communication mais émet des doutes sur sa feuille de route :

-Par un parcours atypique et diversifié du nouveau Directeur National, ancien Commissaire de la Marine, ancien Sous Préfet à la Réunion et en Ariège. Ancien Chef des bureaux de maîtrise d’ouvrage des systèmes d’information de la Direction du Budget en charge du suivi des projets chorus et ONP.

-Par un contexte social dramatique au sein de la Douane : La nouvelle répartition de compétences pour les contributions indirectes et les taxes intérieures de consommation entraînant la restructuration de plus de 800 agents OP/CO chargés de ces missions !!!

L’avenir des gardes-côtes en Douanes nous paraît bien sombre.

A nos propos, Monsieur Boillot affirme qu’il n’a pas de « mission cachée » dans sa feuille de route.

A surveiller de près dans les prochains mois...

Le télétravail

Concernant le Télétravail dans le cadre du COVID, Monsieur Boillot encourage le télétravail dé que possible. Il veut développer le télétravail en fonction de l’activité, du matériel, des risques psychologiques. Cela ne doit pas être une obligation.

Monsieur Le Directeur National demande lors de l’audio aux Directeurs Gardes-Côtes de traiter le plus rapidement possible les demandes de télétravail et confirme que les Chefs de Poste ne doivent pas bloquer ces demandes.

Pour l'UNSA Douanes, La règle doit être que dès que cela s'avère possible, le télétravail doit être mis en place avec la quotité la plus importante possible.

Il souhaite s’entretenir le plus souvent avec les organisations syndicales, en présentiel si les
distanciations sanitaires le permettent ou en audio.

- Annonce de l’implantation d’une machine de désinfection sur chaque patrouilleur et encourage
la poursuite des gestes barrière face à cette épidémie.

VOTRE REPRESENTANTE
V.VIGITELLO