« Bref compte-rendu » du CTSD du 12 juin 2020

Ce comité technique local a été reconvoqué le 12 juin, suite au boycott de toutes les organisations syndicales
locales, hormis la CFDT, du premier CT convoqué le 4 juin dernier en audio conférence.
Pour un sujet aussi sérieux que la disparition d’un service national douanier, (même de petite taille !) il nous semblait inadmissible de ne pas avoir un minimum de présence face aux représentants de l’administration locale chargés de mettre en oeuvre une partie du dépeçage douanier orchestré par Berçy et son désormais célèbre commettant : Monsieur Gardette.
La TGAP est la première parcelle d’un immense transfert de perceptions, gestions et contrôles de missions dévolues à la douane. 13 sur 15 en fait ! Excusez du peu…
Notre administration est en danger, nous l’écrivons depuis des années, et le processus engagé et vérifié ce jour
est mortifère à terme.
Plutôt que d’étaler des regrets et trémolos tardifs, l’UNSA Douanes a simplement rappelé qu’elle avait dénoncé au début de la décennie les restructurations, ces regroupements interrégionaux puis nationaux de services et missions qui, à l’évidence, allaient faciliter leur départ de la douane.
Il en est ainsi, de la TGAP, la TSVR, le DAFN, etc.
Les gouvernements successifs et les hauts cadres de l’administration qui leur ont servi le potage sont responsables de ce qui arrive à la Douane. Il faut pouvoir le dire, pour s’en souvenir quand ils reviendront à la charge ; puisque nous sommes dans le viseur du « tout rentable » en lieu et place d’une administration utile à la nation et au citoyen…
Il faut savoir que le flou est développé assez artistiquement puisqu’on va transférer la mission TGAP progressivement, ainsi que les emplois y afférant et que les agents s’y adonnant vont être mutés, aucun ne voulant suivre son métier et rejoindre l’administration du sieur Gardette, (DGFIP) !
Les chiffres potentiels sont donc de 6 emplois impactés (5 à Nice et 1 à la RI) à valider lors d’une prochaine
réunion début 2021 sur le PAE.

Retrouvez la suite de notre presse dans le document joint.