Comme à chaque début de conférence, le Directeur Interrégional nous fait part de l’évolution chiffrée de la situation.

Le constat est une baisse des ASA du fait de la reprise des agents SU sur le terrain qui représente une augmentation de 50%

 

RETOUR A LA NORMALE : REMETTRE TOUS LES AGENTS EN PRESENTIEL ?

QUELLE STRATEGIE ?

Le Directeur Interrégional n'a pas de date.

Le retour à l'activité normale se fait le depuis le 11 mai de manière progressive : l’adaptation s’effectue en fonction de la reprise de l'activité économique.

Tout ce qui peut être en télétravail pendant la période d'urgence sanitaire continuera.

 

CONTROLES EN OP/CO : PLAN D'ACTION ET DECLINAISON D’ACTIVITE ?

Le DI n'a pas de réponse à ce jour. Il n'est pas possible d'établir de document. C'est à gérer au niveau infra régional. C’est aux chefs de service d'établir les priorités.

 

DECLINAISON DU PRA :

Le DI a fait parvenir un courrier aux agents ce matin.

 

MASQUES et EPI

Le DI indique que la distribution et l'utilisation est en évolution permanente. Les stocks sont à la DI. Impossible d'établir une situation chiffrée sur les stocks d'EPI par service. Selon le DI, le stock est adapté aux nombres d'agents car nous avons une grosse réserve. Livraison de masques tissu en attente.

 

L’UNSA est surprise car une remontée hebdomadaire est faite au niveau des services.

 

Le DI se propose de faire un état des lieux qui sera adressé lors du prochain GT, mais pense que le sujet n'est pas là !

  • DR TOULOUSE : un suivi hebdomadaire est fait à la demande du Préfet.
  • DR MONTPELLIER : une alerte uniquement en cas d'insuffisance d'EPI par l'intermédiaire des chefs de service.
  • DR PERPIGNAN : suivi assuré par l'assistant de prévention

 

ACTIVITE DANS LES SERVICES :

 

En SURV le présentiel terrain va reprendre de manière plus importante qu'en OP/CO.

 

  • DR TOULOUSE : en reprise très progressive dès lundi prochain.

    • CI/VITI : 2 agents en présentiel.
    • Centre expertise BLAGNAC : présentiel dès lundi de 12 agents environ repartis sur 3 étages pour la veille. Présentiel en rotation d'1 agent par bureau.
    • SU : Cette semaine 1 service par brigade avec 4 agents par jour suite à l’augmentation trafic Poids Lourds. L'Andorre retarde l'ouverture de la frontière. Retour à la normale prévue début juin.
    • BSE BLAGNAC : 6 agents en présentiel, mais seulement 4 se croisent. 2 agents ont suppléé

la BHR pour la livraison des EPI. Redéploiement des agents prévu pour les semaines à venir.

 

  • DR PERPIGNAN :

    • SU Plaine : on passe d'1 service/jour à 2 services/jour. Reprise de l'activité à partir du 25 mai en raison de la reprise du trafic PL et VL.

- BSI Perthus : 2 services/jour depuis le 11 mai. Passeront à 3 services/jours du fait de la reprise d'activité. Il en sera de même pour la reprise des autres unités SU. Attention particulière du DR dans la mise en place de cette reprise dans le respect des distanciations.

    • CI : reprise progressive dans les 3 centres avec équipes de 4 agents y compris encadrement.
    • Bureaux douanes : le trafic commercial n'ayant pas repris, on reste sur un présentiel faible de 1 à 3 agents suivant les bureaux.
    • SU Cerdagne : pas d'évolution des flux, donc pas d'augmentation du présentiel agent avant le

15 juin. La reprise se fera en fonction de la réouverture des commerces. Bourg-Madame continue ses missions PPA en 100%. Le présentiel en LCF augmentera en fonction de la réouverture des magasins.

    • CCPD : 2 en présentiel actuellement, pas de demande d'augmenter.

 

Pour l’UNSA :

 

Y aura-t-il des services de Longue Durée ? OUI

Combien d’agents par véhicules ? 2 à 3 avec port du masque

Y a-t-il des consignes pour les Congés Annuel cet été ? Aucune consigne. Les congés seront pris comme les années précédentes selon les nécessités de service.

 

 

QUESTIONS DIVERSES :

 

- Demande des OS qu'un document global concernant les démarches et conduite sanitaires ou autres à tenir en cette période soit adressé à l'ensemble des agents : Pas de réponse.

 

  • Demande des OS d'avoir des documents prévisionnels de présentiel ou autre, à jour.

Ce n'est pas le cas aujourd'hui, ce qui soulève le problème de la mise à jour des informations quotidiennes au sein de la DI. Comment sont traitées ces informations ? Pas de réponse.

 

  • HOUSSES JETABLES pour isoler les sièges auto lors de la présence d'infracteurs :

Le DR renvois vers le PLI. Le DI fait fi des demandes du terrain en indiquant qu'en l'absence d'une décision nationale en ce sens, elles ne seront pas fournies.

- PROBLEME DU MATERIEL ET DES GESTES DE NETTOYAGE avec l'augmentation du présentiel dans les unités :

Concernant le nettoyage de l'intérieur des véhicules, rien n'a été fourni alors que le DI a accordé lors du CTSD du 6 mai l'achat de produits de nettoyage.

- PROBLEME DU NOMBRE DE VEHICULES DISPONIBLES DANS LES UNITES :

Tout sera fait dans le respect des règles de distanciation sociales.

- ABSENCE DE POINT D'EAU à la grande barrière de péage au Perthus :

DR indique que le dossier a été mis entre parenthèse par VINCI qui a d'autre priorités, il les relancera dès leur reprise.

- AUTORISITIONS SPECIALE D'ABSENCE POUR GARDE D'ENFANTS :

DI : si les agents décident de ne pas envoyer leurs enfants à l'école alors qu'elles sont ouvertes, ils doivent prendre des congés pour les garder.

Le reste sera traité en fonction des décisions nationales

 

Pour l’UNSA : Qu’en est-il de la gestion des retraits des jours de congés ?

 

  • Non imputés : agents qui ont travaillé ou télétravaillé + ceux ayant travaillé en alternance
  • Imputés : agents en ASA enfants 5 RTT jusqu'au 15 avril + 5 CA sur deuxième période. Les agents peuvent indiquer dès à présent les jours choisis au chef de service.

La note sera diffusée la semaine prochaine.

Pour l’UNSA, les décisions sont prises sans concertation ni même information préalable.

L'UNSA fait remarquer que cette application des retraits de jours,posera un problème sur la garde des enfants pendant les congés d'été.

Pas de réponse.

Qu'en est-il des agents en 14aines ou vulnérables : Pas de réponse.

Qu'en est-il des femmes enceintes qui sont considérées à risque qu'à partir du 3ème trimestre Attente des directives nationales.

Comment les agents pourront ils poser ces jours vu la date limite au 31 mai (problèmes de nécessité de service, jours fériés...), pas de note non plus à l'attention de l'encadrement qui s'inquiète sur la gestion de ce problème. Cette gestion est LAMENTABLE !!!:

Le DI comprend que le rôle du chef de service ne sera pas aisé en raison des délais. Pour la première période il s'agit seulement d'un prélèvement sur RTT. Concernant la deuxième période : pas de réponse claire, il faudra faire au mieux, donc SYSTEME D !!!

 

- GESTION DU PRA :

Pas de retour des PRA régionaux et locaux. Les Comités techniques doivent être tenus informés, les agents doivent participer au redéploiement de leurs missions

–  BLAGNAC BSE :

DI suivra les directives nationales. Projet de redéployer les agents sur d'autres missions suivant la reprise ou non des vols d'ici juillet.

Le DR indique que les agents se joindront à ceux de la BSI pour des contrôles routiers coordonnés. Missions au Fret Express prévues. Une fiche technique sera présentée au prochain CHS

 

–  Information sur les modalités de protection lors des contrôles :

Les agents des BSE/BSI Montpellier a reçu une information faite par formateur TPCI et moniteur Tir qui ont établi une fiche réflexe sur la façon d'intervenir.

 

- EXA PRO - CONCOURS... :

contacter la FP par messagerie.

 

- CHEQUES RESTAURANTS :

pas de précision nationale à ce sujet, la décision est à venir.

 

Pour l’UNSA, de nombreuses réponses sont toujours en suspens en attente de décision ministérielle. Pour l’administration, la reprise doit se faire.

Des agents vont reprendre pour éviter la perte de jours au détriment des nécessitées sanitaires, ce qui est un comble.

L'UNSA Douanes sera attentive à ce que la reprise ne soit pas trop rapide .

 

En conclusion,

Même si la situation est difficile pour tout le monde, comme à chaque GT ou conférence téléphonique lors des PCA, de nombreuses questions sont demeurées sans réponse.

Il est tout de même hardi, pour nos directeurs, de nous demander de participer activement aux débats sans avoir les capacités de nous apporter des réponses.

Le dialogue social ne peut pas être un théâtre de marionnettes manipulé depuis les cabinets du gouvernement.